Marthe Beatrice Kepseu, CEO DE PowerLinkCameroon Entrepreneure du Génie électrique

01-10-2017 à 13:28:54 Type : 1 Commentaire (s)

Nantie d’une solide formation en génie électrique - même comme sa carrière débute dans un autre domaine -, elle souhaite, cette année, traiter avec les grandes entreprises des BTP.

Son timbre vocal est un peu grave. Teint clair, les yeux marron, ses longs cheveux restent stables sur ses épaules malgré son pas, quelque peu alerte. « J’aime poser à côté de mes fils de courant. C’est plus parlant, on voit ce que je fais », lâche-t-elle, très généreuse en sourire. Marthe Béatrice parle de l’électricité avec passion. Difficile de l’arrêter lorsqu’elle s’étend sur ce domaine de prédilection qui lui a permis de sortir avec maestria de l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé dotée du diplôme d’Ingénieur Génie Electrique, seconde Major de sa promotion en 1998. Mais, vite, un contraste dans sa vie professionnelle. « A la sortie en 1998, j’ai eu àtravailler à Camtel Mobile en tant que Ingénieur des Télécommunications. Donc, quittant l’électricité, mon expérience professionnelle a été tout d’abord dans les télécoms, et je rejoins ensuite MTN Cameroun en 2000 lors du rachat de Camtel Mobile par Celle-ci..Nous avons été les premiers à être les employés de MTN Cameroon. Elle a gravie les échelons dans le département technique pendant ces 14 années, d’Ingénieur de commutation , en passant par ‘’ Manager de Data Core Network Transport ‘’au poste de Directrice des Operations et Maintenance du réseau de MTN Cameroun dont elle fut la toute première femme en Afrique a occuper cette fonction. Elle a participé à l’implantation et la croissance du premier abonne aux sept million d’abonnés, du 1er employé au 800 eime. Forte de ses connaissances techniques, s’ajoute aussi des connaissances managériales acquise pendant des années d’expérience et des formations, elle les a mise en application pour des résultats tant pour le développement et au succès des personnes que celui de la société.
La toute première femme à atteindre ce niveau très élevé dans la maintenance et les opérations des équipements de télécommunications et radio , du réseau de transmission et de données internet , des Data Center partie Energie de l’entreprise de télécommunications aux couleurs jaune au Cameroun certes, mais pas de quoi se gargariser. Les rêves naissent. Ceux d’autant plus que dans le cercle familial, être employé est accepté, pourtant n’est pas pris en bon exemple. « Mon mari est également entrepreneur, sorti de polytechnique.Mais il a travaillé pendant seulement un an chez un employeur, quand moi j’y ai travaillé quatorze années. Il m’a toujours encourager à entreprendre.J’ai également dans mon entourage des exemples d’entrepreneurs qui y réussissent ; Je pense que l’homme se définit plus lorsqu’il est à son propre compte et qu’on ne peut pas devenir millionnaire si on demeure une mployé. Pour cela, faudrait viser très haut, voir grand et bâtir. Un entrepreneur est un bâtisseur, un innovateur et c’est ce à quoi j’aspire…. . »

Pas franchi

C’est donc fort de tous ces encouragements et la répétition de certains points de vue que Marthe Beatrice Kepseu frangit le pas. De manière rassurée, au travers d’une formation en entrepreneuriat au pays de l’Oncle Sam. « J’ai aussi eu un concours de Techwomen 2014, c’est un concours américain : on choisit les meilleures femmes dans le domaine des technologies et au Cameroun il y avait cinq femmes qui avaient été choisies. Je faisais partie de ces femmes : Nous sommesallés aux Etats Unis, en Californie dans un environnement où vous découvrez la SILICONE VALLEY : l’eldorado des pépinières des startup, nous avons eu l’opportunité d’êtreformer en leadership, et de travailler également dans les grandes compagnies high tech, j’ai eu à travailler a TWITTER ou j’ai développé mes connaissances tant techniques que managériales.. »
Retour donc au bercail.Nouveau départ.Petit embarras sur le domaine à développer. Dévolu sur le domaine électrique. « Je choisis de pouvoir distribuer, vendre et installer les matériels électriques tels que les câbles électriques, les appareillages électriques,les luminaires ….Je me dis, il faut innover. La problématiqueserait de pourvoir mettre à la disposition des produits de bonne qualité à bon prix et y associer un service de qualité aux standards internationaux. Pourquoi doit on toujours aller acheter les mêmes types d’équipements a prix élevés ou selon la bourse des équipements de bas de gamme du à la restriction budgétaires ?? Nous nous approvisionnons directement chez les constructeurs Turques des équipements aux Normes Européennes de qualité que nous mettons à la disposition de nos clients a bon prix tout en y associant un service de Qualité.», détaille cette mère de quatre enfants, devenue patronne de quelques employés à temps plein, et de nombreux autres temporaires qui interviennent lorsqu’un marché est gagné. Car, explique-t-elle, les travaux ici se font de manière échelonnée, en diverses phases, de la fondation d’un bâtiment à sa fin.

Difficultés

Entrepreneure dans un secteur très souvent « réservé » aux hommes, oui, mais ici, il faut de la ténacité, du tact, surtout lorsqu’on a été pourvue par la nature. « Des financements pour un débutant, c’est quasiment impossible. Je compte beaucoup sur la Banque camerounaise des petites et moyennes entreprises (BCPME),qui soutiendrait des jeunes entreprises .Ce n’est pas évident avec les autres banques.La difficulté majeure c’est le fait d’introduire des nouvelles marques sur le territoire, aller convaincre les acheteurs, les distributeurs. L’approche a été les dépôts-vente, mettre à la disposition des distributeurs les produits, Pour qu’un nouveau produit soit connu il faut qu’il soit visible. Donc, si tu le gardes dans tes magasins, personne ne saura qu’il y a des nouvelles marques de produits disponibles », déclare-t-elle, dans une gestuelle de la main. Aussi, «Beaucoup d’hommes me disent, quelle audace ! Il faut pouvoir faire comprendre à certain que nous sommes femmes entrepreneurs et sommes tous là ensemble pour la recherche des clients et de l’épanouissement de nos sociétés mutuelles. » Lâche le Chief executiveofficer de PowerlinkCameroon.
Une quarantaine entamée, cette femme entrepreneur est égalementtrès active dans des activites sociaux qui appellent à l'empathie. Elle est « Technovation Challenge RegionalAmbassador . » au Cameroun pour un programme americain'' Technovation Challenge ''; C'est un programme dans lequel les jeunes filles sont exposées à l'informatique et à l'entrepreneuriat en concevant et en programmant une application mobile. Ce programme vise à inspirer les jeunes femmes à entrer dans le domaine de la technologie en les connectant à des modèles de rôle et de leur donner l'expérience de créer leur propre produit de haute technologie. Présidente de l’ONG « PhenomenalAfricanWomen of Cameroon: PAWC» mise en place pour éduquer les femmes sur les nouvelles technologies de l'information, pour promouvoir les compétences de leadership des femmes camerounaises dans un but d’encourager le travail autonome. PAWC estime que pour combler l'écart entre les sexes , Nous devons « Inspire, Célébrate and Empower . »les femmes par les femmes.
Membre du bureau exécutif du Cameroon Women Entrepreneur Network, réseau des femmes entrepreneur du Cameroun -CWEN encourage les femmes entrepreneurs dans la réussite de leur entreprise et dans l’innovation, il permet decréer un environnement de partage d’expériences et de services entres les membres ; il représente les femmes entrepreneurs auprès des autorités ; Il se veut une plateforme entre les femmes entrepreneures, les acteurs économiques et les organismes soucieux de la promotion de l'entrepreneuriat féminin; elle a de nombreux objectifs en vue pour cette année. « Attaquer le marché de grandes entreprises, le marché de la sous-région, la sous-traitance électrique, développer des solutions solaires adaptées à cout réduit, Augmenter mon portefeuille clients avec les entreprise dans le bâtiment. Quand je suis occupée, je me sens vivre. »

Commentaire (s) (1)
Laisser un commentaire

    zvpxjxsyfc

    Publier le 25-12-2018 à 21:48:28

    DFi5lM hacghbrhoqhk, [url=http://gtlytrkbmghx.com/]gtlytrkbmghx[/url], [link=http://lrfgbdamwegj.com/]lrfgbdamwegj[/link], http://skvstgpeasyw.com/


     Devenir membre
     Déposer votre projet

Agenda

Formation EMPRETEC par le MINPMEESA
Octobre 2018

Formation « Plan de financement de projet »
28 septembre 2018 09heures

Matinée AGRIFOOD
jeudi 27 septembre 2018 de 8h30 à 12h30

AGOA Expo and Trade Fair
22 Septembre 2018

Séminaire sur les procédures et dispositifs d’enlèvement des conteneurs
jeudi 13 septembre 2018 09h

Espace pub